bootstrap themes

Questions / Réponses

1. La chiropratique est-elle douloureuse et est-elle risquée ?


Les ajustements chiropratiques ne sont pas douloureux.
Les techniques que nous utilisons au centre sont des techniques douces et adaptées à chacun de nos patients. 
Concernant la sécurité,  le gouvernement Néo-Zélandais a publié en 1979 leur conclusions sur la chiropratique : « Il n’existe aucune preuve de négligences ou de mauvaises manipulations de la part des chiropracteurs. Ceci démontre que c’est une pratique sûre ».

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) reconnaît et recommande la chiropratique.


2. La chiropratique est-elle remboursée en France ?

Bien qu’elle soit légale et régularisée en France depuis Mars 2002, la chiropratique ne fait pas partie du système de remboursement par la sécurité sociale. En revanche, de nombreuses mutuelles prennent en charge les consultations, en totalité ou en partie (pensez à demander à la vôtre).
Pour permettre à tous d'accéder aux soins chiropratique nous avons mis en place des tarifs avantageux lorsque les patients viennent régulièrement . 
3. La chiropratique est-elle efficace ?

De nombreuses études scientifiques démontrent l'efficacité des soins chiropratiques pour toutes sortes de douleurs.
Il n’existe pas de preuves tangibles, et cela relève plus de l’anecdote, que la chiropratique soigne les migraines, l’asthme ou l’infertilité... L’absence de preuve scientifique ne signifie pas que cela n’existe pas. Certains ont besoin de voir des recherches à ce sujet, d’autres préfèrent les résultats concrets.
4. La chiropratique peut-elle tout guérir ?

Il est vrai que certains patients parlent de "miracles" et j’en ai moi-même été témoin. Et on ne parle pas dans ce cas de mal de dos… Il est aussi vrai que les chiropracteurs n’essaient pas de guérir ou de soigner leurs patients, ils essaient plutôt d’enlever les obstacles qui entravent les capacités de guérison du corps. Et c’est une distinction importante à faire. Les "miracles", comme l’appellent certains patients, sont le résultat d’une communication améliorée entre le cerveau et le corps.

La réponse, donc, à cette question est non, c’est le corps et seulement le corps qui s’occupe de sa guérison. Et il le fera mieux sans blocage. Il est plus facile d’escalader une montagne sans porter quelqu’un sur son dos. Le capacité de guérison du corps est remarquable quand les obstacles l’en empêchant sont enlevés.
5. Est-il vrai que certains patients ont subi d’importants changements émotionnels?

Oui. Presque tous mes patients ont été confrontés à des changements émotionnels. Cela peut passer par pleurer, chanter, avoir des accès de joie.. mais en général, la majorité de mes patients éprouvent de l’optimisme et une sensation de légèreté.

Les subluxations sont la conséquence de problèmes émotionnels, physiques et chimiques. Je pense que si l’on élimine une subluxation d’origine émotionnelle, le corps est soulagé de l’effet toxique et pathologique de cette émotion, cela entraîne donc un soulagement émotionnel.
6. Faut-il consulter un chiropracteur toute sa vie ?

 Oui. Il s'agit de votre santé et c'est à vous de faire ce choix !
 
Si quelque chose vous fait du bien, l’exercice par exemple, vous aurez tendance à le faire régulièrement et aussi longtemps que possible. Si votre expérience chiropratique est une bonne expérience, vous aurez envie de continuer.
 
Les gens n’hésitent pas à prendre des médicaments pendant toute leur vie alors qu’il suffirait de changer son hygiène de vie.  En général, on commence les sessions de chiropratique par besoin et on continue comme style de vie.
7. Est-ce que les chiropracteurs peuvent améliorer les performances des athlètes?

 
Usain Bolt, Bradley Wiggens et Tiger Woods comprennent que consulter un chiropracteur peut être la clé entre «potentiel et performance», «gagner ou perdre». En tant que chiropracteur d'athlète de haut niveau, je vous confirme que c’est vrai. Mis à part les changements évidents apportés par un ajustement, pour moi, on gagne sur d’autres détails : vision périphérique, capacité pulmonaire, proprioception, temps de réaction, temps d’échauffement, coordination, etc...
 
J’ai travaillé avec l'équipe du Ivry Handball (D1) et je travaille actuellement avec l'équipe de Handball féminine de Bouillargues (D2). En cabinet, je suis également des triathlètes, des rugbymen, des marathoniens, ... Pour eux, on travaille sur la récupération, la préparation, la performance et la prévention de blessures. 


Adresse

L'Alphatis Bât C
55 ALLée de l'Argentine
30 000 NIMES  


Contact 

Téléphone: 04.66.67.25.93