© 2010 Centre Chiropratique Combe

wpc832766f_0f.jpg
wpe0431b1e_0f.jpg
wp07a9abe6_0f.jpg

wpf67a002a_0f.jpg Lumbago, mal de dos

 

Les douleurs au niveau du dos peuvent avoir différentes origines. Le plus souvent ces douleurs sont le résultat de subluxation vertébrale : une perte de mouvement (blocage) des vertèbres qui peut provoquer une irritation des nerfs, source de contraction musculaire et douleur dans le dos.

 

 

La Chiropratique et le lumbago

 

La Chiropratique est le traitement de choix pour des problèmes de dos. Il existe de très nombreuses études sur l'efficacité de la Chiropratique sur les maux de dos. La grande majorité des études ont démontré que les soins chiropratiques sont les plus efficaces et les plus sûrs pour le traitement des problèmes de dos. Nous n'en citerons donc que quelques-unes ici.

 

Références :

 

1) Rapport de l'agence de santé gouvernementale américaine

 

L'étude publiée par le Ministère de la Santé américain approuve et recommande les manipulations vertébrales pour le traitement du mal de dos aigu chez les adultes. Par ailleurs, les chercheurs ne trouvent pas d'efficacité évidente pour d'autres formes de soins comme la kinésithérapie, les massages, les ultrasons, le laser, ou les techniques de bio-feedback ; et peu d'efficacité pour les injections, les myorelaxants, les stéroïdes, l'acupuncture ou la chirurgie dans les phases aiguës. De même, ils démontrent que le repos prolongé au lit (plus de 4 jours) est aussi à éviter.

 

Bigos S, Bowyer O, et al. Acute Low Back Problems in Adults. Clinical Practice Guideline, Numéro 14. U.S. Department of Health and Human Services, Public Health Service, Agency for Health Care Policy and Research, AHCPR Pub. No. 95-0642, décembre 1994

 

2) Rapport Manga

 

En 1993, une étude faite à la demande du Ministère de la santé d'Ontario (Canada) conclut que l'approche des Docteurs en Chiropratique est plus efficace, plus sûre et moins coûteuse que l'approche médicale pour les problèmes de dos. De même, l'enquête auprès des patients révéla qu'ils étaient plus satisfaits des soins chiropratiques et capables de reprendre plus rapidement leurs emplois. En conclusion, ce rapport recommande que les soins chiropratiques soient couverts par le système de santé d'Ontario, et prévoit ainsi une économie de plusieurs centaines de millions (de dollars) chaque année.

 

Manga P, Angus D, et al. The effectivenesse and Cost-Effectiveness of Chiropractic Management of Low-Back Pain. The Ontario Ministry of Health, Ottawa, Ontario, Canada, Août 1993

 

3) Rapport de la commission néo-zélandaise

 

L'étude du gouvernement néo-zélandais portant sur l'éducation chiropratique, le coût, la sécurité, et l'opinion des patients conclut:

 

    1. Que les manipulations vertébrales effectuées par des chiropraticiens diplômés étaient tout à fait sûres,

   2. Que les manipulations vertébrales étaient efficaces pour des symptômes osseux et musculaires tel que le mal de dos, la migraine etc.,  

   3. Que les Docteurs en Chiropratique étaient les seuls professionnels de santé habilités par leur formation à pratiquer des manipulations vertébrales

 

4) L'étude RAND

 

Le rapport RAND, l'un des plus prestigieux centres de recherche pour les procédures scientifiques et techniques, explora les différents traitements pour le mal de dos. Des chercheurs, constitués de médecins et de chiropraticiens, montrèrent que les manipulations vertébrales sont efficaces pour des patients présentant des maux de dos aigus.

 

Shekelle PG, Adams A, et al. The Appropriateness of Spinal Manipulation for Low-Back Pain : Indications and Ratings by a Multidisciplinary Expert Panel. RAND Corporation, Santa Monica, California, 1991

 

5) Etude du centre de médecine du travail de l'état de Floride

 

L'étude portant sur 10562 travailleurs dans l'état de Floride conclut qu'un patient souffrant du mal du dos dû au travail avait moins de risque d'arrêt de travail s'il était soigné par la Chiropratique plutôt que par des soins médicaux traditionnels.

 

* Que si un arrêt de travail s'avérait nécessaire, il était en général d'une durée moins longue sous traitement chiropratique.

 

* Qu'au contraire, les patients traités par des médecins traditionnels présentaient un risque d'hospitalisation plus élevé.

 

6) Etude des centres de médecine du travail de l'état de l'Utah

 

L'étude de 1991 dans l'Utah conclut que les dépenses médicales étaient beaucoup plus élevées que les dépenses chiropratiques pour des conditions identiques. De plus, ce rapport a conclu que les travailleurs blessés au travail et soignés par la médecine avaient un arrêt de travail plus long que ceux soignés par des Docteurs en Chiropratique.

 

7) Etude du journal médical "Journal of Family Practice"

 

Cette étude déclara que le nombre de jours de travail perdus était significativement plus élevé chez les patients recevant des soins médicaux traditionnels que ceux recevant des soins chiropratiques. L'éditorial du journal dans le même numéro reconnaissait que les risques de complications dues aux manipulations lombaires étaient minimes.

 

8) Etude des centres de médecine du travail de l'état de l'Oregon

 

Une enquête des centres de médecine du travail de l'état de l'Oregon démontra que la moyenne des jours d'arrêt de travail pour des patients soignés par la Chiropratique était de 9 jours comparée à 11,5 jours pour ceux soignés par la médecine traditionnelle.

 

9) Rapport du British Medical Journal

 

L'étude, publiée dans le prestigieux "British Medical Journal", conduite sur 2 ans et portant sur un échantillon de 741 patients, démontra que les patients (souffrant de mal de dos) ayant reçu des soins chiropratiques se portaient mieux que ceux ayant reçu des soins médicaux ; ceci sur une période de 6 mois, puis sur une période de 2 ans (avantages à long terme). De plus, ces patients avaient des périodes d'arrêt de travail moins longues.

 

En conclusion, ces équipes de recherche ont mis en évidence l'économie représentée par la réduction sensible de l'absentéisme réalisée par des patients qui feraient le choix de consulter des chiropraticiens au lieu de se rendre à l'hôpital.

 

Meade TW, Dyer S, et al. "Low-Back Pain of Mechanical Origin : Randomized Comparison of Chiropractic and Hospital Outpatient Treatment." British Medical Journal, Volume 300, numéro 6737, 2 juin 1990, Pages 1431-1437

 

10) Rapport du British Medical Journal (suivi du rapport précédent)

 

Après un suivi prolongé de l'étude mentionnée plus haut, les chercheurs ont noté une amélioration continuelle chez les patients chiropratiques (souffrant de mal de dos) par rapport à ceux qui avaient reçu un traitement médical ou hospitalier ambulatoire.

 

Meade TW, Dyer S, et al. "Randomised Comparison of Chiropractic and Hospital Outpatient Management for Low-Back Pain : Results from Extended Folow-Up." British Medical Journal, Volume 311, numéro 7001, 5 août 1995, Pages 349-351

wpf4f1e143_0f.jpg
wp6bd7044e_0f.jpg

- Centre Chiropratique Combe - Les 7 collines - 30 000 NIMES - 04 66 67 25 93 -